29/06/2018

Désormais, vous pouvez me retrouver à la librairie  Comme Les Grands 6 Rue de la 2ème Db, 29200 Brest suivez le programme sur la page Facebook la librairie  Comme les Grands

Juin 2018 c'est l’été et la fête de la musique au foyer  Kervallon .
Benjamin et ses amis on signé la chanson le nom de ceux qu'on aime c'était un magnifique moment de partage.Vivement l'année prochaine pour à nouveau signer tous ensemble.


18/03/2017

                                      LA COMMUNICATION GESTUELLE AVEC BÉBÉ 

                       FORMATRICE AUPRÈS DES PROFESSIONNELS DE LA PETITE ENFANCE
                                                   CRÈCHES  RAM  MAM .........

                                     ANIMATRICE POUR LES ATELIERS PARENTS ENFANTS

                                                    💜 Vous souhaitez en savoir plus
                                                CONTACTEZ MOI AU 06.76.25.34.20
 
VIDÉO POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES BIENFAITS DE LA COMMUNICATION GESTUELLE ASSOCIÉE A LA PAROLE.

17/03/2017



La communication gestuelle associée à la parole avec des signes empruntés à
    « la Langue des Signes Française »


Pourquoi l’intérêt d'une formation en collectivité?
Vous êtes sollicitées toute la journée par les attentes des enfants.


Le Visuel est très présent chez le jeune enfant.
La communication gestuelle est centrée sur les bases de la communication chez le tout petit (c’est-à-dire le visuel), d’où l’intérêt de sa mise en place en structure petite enfance.

Intérêt pour l’enfant :
  • Exprimer ses sentiments, ses besoins, ses émotions
  • Communiquer entre enfants
  • Améliorer la confiance en soi
  • Éviter ou diminuer les frustrations
Intérêt pour les parents :
  • Privilégier un lien parent/enfant différent
  • Communiquer autrement avec son enfant
  • Échanger avec les professionnelles
Intérêt pour l’équipe :
  • Communiquer autrement et plus vite avec les enfants
  • Comprendre leurs besoins
  • Développer l’observation de chaque enfant
  • Échanger avec les parents
Pour qui ?

Entre 6 et 10 mois, l’enfant est capable de comprendre, d’intégrer et de reproduire un signe. Par exemple, le coucou avec la main. En principe, lorsque l’enfant maîtrise la parole il cesse de signer.
  • Toutes les professionnelles devront s’investir pour le bon fonctionnement et la pérennité du projet. Il faudra intégrer cet outil à nos pratiques quotidiennes.
  • Intégrés également les parents au projet afin qu’ils puissent comprendre les signes fait par leurs enfants, et ainsi les reproduire s’ils le souhaitent.
Comment ?

Ce projet se doit d’être un projet global, que l’équipe entière s’y implique et que les parents y soit intégrés.
Ce qui compte, c’est de signer souvent.
Il faut toujours associer la parole et le signe. Il est essentiel d’établir le lien entre la situation, l’objet, l’action, le mot.
Attirer l’attention de l’enfant, s’assurer qu’il nous regarde, signer lentement, signer de façon expressive, varier les situations.
Ne pas forcer l’enfant, ne pas forcer son geste, lui laisser un temps de pause pour qu’il puisse signer.
Avec les enfants ,les signes utilisés seront autour des besoins vitaux afin qu’ils puissent les exprimer sans avoir acquis la parole. Les signes seront associés aux comptines.
Pour les parents, établir le lien par des échanges lors des transmissions, par l’affichage dans les espaces de vie d’images reprenant les signes, par des vidéos sur le blog.

Les professionnelles peuvent suivre une formation individuelle ou collective au sein de la crèche.

N’oublions pas que les enfants font toujours du mieux qu’ils peuvent en fonction de leur âge. Nous signons par plaisir et pour fortifier la relation, pas pour la performance !
 

Vous souhaitez mettre en place la communication gestuelle associée à la parole au sein de votre structure.

 CRÈCHE , MAM, RAM, ASSOCIATION ASSISTANTES MATERNELLES

               Pour en savoir plus me contacter                      @josette.morin@hotmail.fr.
TEL 06.76.25.34.20


A bientôt 
Josette Morin formatrice.


06/02/2017


LES COMPTINES
 SIGNÉES AVEC LES ENFANTS
                                                                         
                                                  Réservation obligatoire au 06.76.25.34.20
                                                               pour connaitre le lieu 

                                                     Atelier pour enfant jusqu’à 5 ans

                             Pour en savoir plus je vous invite à découvrir le descriptif.

L’éveil sensoriel par les comptines à gestes et les comptines signées.
Les comptines à gestes ou signées, ont le don de capter l’attention des enfants : par la musique ou le chant d’abord, à laquelle ils sont particulièrement sensibles dès le plus jeune âge, et par les gestes ensuite, qui ajoutent au chant une dimension gestuelle et visuelle qui les fascine. Ils adorent essayer de les reproduire, de manière assez approximative d’abord, mais de plus en plus précise avec l’âge et la pratique.
Chaque type de comptine répond à un besoin particulier. Par le vocabulaire qu’elles apportent, elles contribuent pleinement au développement du langage chez votre enfant.
Il existe énormément de types de comptines différents, et on en chante partout dans le monde : elles abordent des sujets variés, et s’adaptent à l’âge de l’enfant auquel on les chante. Les comptines à gestes pour les bébés, les comptines pour les plus grands, les rondes, … chaque type de comptine répond à un besoin particulier. Par le vocabulaire qu’elles apportent (les chiffres, le temps, la localisation spatiale…). Les comptines à doigts et à gestes font partie de notre patrimoine culturel : tourne petit moulin, un petit pouce qui danse ou les marionnettes en sont autant d’exemples. Elles permettent de mobiliser l’attention du tout petit, qui par effet miroir va chercher à en reproduire les gestes. Il entre alors dans une phase de travail psychomoteur essentielle : en cherchant à reproduire précisément les gestes, il va affiner sa motricité fine ; en apprenant à accorder ses gestes aux sons de la comptine, il travaille sa coordination. Et par la danse et les balancements, il précise son schéma corporel.
Un autre élément non négligeable mais dont on parle moins tellement il semble évident, c’est les moments partagés lors de ces chansonnettes : par l’écoute d’abord, par la reproduction en suite, et enfin par le fait de chanter ensemble, le lien d’attachement se renforce.